Introduction

Bienvenue.
Ce site est consacré à la musique Québécoise des années, 50, 60 et 70. Tous les titres disponibles sur ce site, n'ont jamais fait l'objet de réédition dite, officielle, sur cd jusqu'à présent
et ne seront peut-être jamais disponible sous ce format.


dimanche 20 mars 2011

GERALLDO aka GERRY BOULET + (Bonus) Robert Boulay



Eh bien oui, Gerry Boulet, fut pour une courte, très courte période, affublé du pseudonyme de, GERALLDO, suite à une lubie du producteur, Tony Roman.

Automne 1966, suite aux ventes disons-le plutôt modestes produites par leurs deux premiers 45 tours, la formation, LES GANTS BLANCS. qui avait déjà fait quelques changements au sein du groupe, à cette époque, était en pleine période de remise en question. Qu'est-ce qui ne fonctionnait pas avec eux?. Pourtant le groupe était fort apprécié en région et lors de leurs prestations scénique, mais rien n'y faisait, du côté vente de disque les gens en avaient que pour, Les CLASSELS, SULTANS et ROMAINS, qui eux avaient la grosse part du gâteau. Pourtant leurs deux 45 tours produits jusqu'alors valaient bien ceux de leurs contemporains.

Un autre problème se posait aussi c'était, ¨La Visibilité¨du groupe.
Les Gants Blancs avaient une bonne côte partout au Québec grâce à des émissions de télé diffusée à partir des studios de CHLT TV Sherbrooke. Des émissions tels que, ¨Ça claque avec Les Gants Blancs¨, et aussi ,¨Bonsoir Copains¨dont ils seront l'orchestre officielle à partir de l'automne 1967. Mais pendant tout ce temps la scène artistique Montréalaise restait insensible à la musique des Gants Blancs.

C'est à la fin de cette année 1966 que le producteur-chanteur, TONY ROMAN, qui venait tout juste de créer sa propre étiquette, CANUSA, fit une offre de contrat aux GANTS BLANCS. En plus du contrat de disque, il leur promit une plus grande visibilité, suite à des passages à des émissions télé du genre, JEUNESSE D'AUJOURD'HUI et JEUNESSE OBLIGE.
Jean-Paul Brodeur, qui était alors le gérant du groupe, ne pouvait rivaliser avec les offres de Roman GERRY, et ses compagnons décidèrent donc de tenter leurs chance avec ROMAN. Ils ont donc choisi une date en, Février 1967, pour rentrer en studio et enregistrer ce disque.

Il entrèrent donc en studio pour une session d'enregistrements, le mercredi 1 Février 1967. La session se déroula sans problèmes, en plus des GANTS BLANCS, et GERRY, était présent ce jour la des musiciens de studio, et aussi, TONY ROMAN, qui alla même jusqu'à faire des, BACK VOCALS, sur les deux enregistrements avec son nouveau protégé, Ralph Walton alias Raphaël. C'est aussi pendant cette session que Gerry, utilisera le fameux, Hammond B-3,  pour la première fois, cette orgue légendaire qui fera partie intégrante du groupe Offenbach.

Pour la FACE A de ce disque, ROMAN, proposa aux gars une chanson peu connue du chanteur Pop Underground Américain nommé, KEITH, le titre originale de la pièce est ¨AIN'T GONNA LIE¨.
Cette pièce ne fut pas un énorme succès pour son interprète originale, KEITH, qui connaitras plus de succès avec la chanson , 98.6, quelques mois plus tard.

AIN'T GONNA LIE, deviendra donc , NE MENTONS PAS, grâce à la plume de Tony Roman.
Puisque c'est lui qui en à écrites les parole Françaises.


NE MENTONS PAS, avec son rythme légèrement, Up-Tempo, et ses accents quelque peu jazzé est une très bonne version. La voix de Gerry y est excellente, l'orgue est omni-présent ainsi que le xylophone. Ce qui donne une ambiance toute particulière à cette dernière.



Tout comme pour la Face A de ce 45 tours nous somme ici en présence d'une version puisqu'il s'agit, (vous l'aurez surement deviner), de la pièce, MY GIRL, du groupe Américain, THE TEMPTATIONS.
Encore une fois, on doit les paroles Françaises à Tony Roman, qui, tout comme pour, NE MENTONS PAS, fit un copier-coller de la version Anglaise, avec quelques nuances, bien sur.

L'interprétation de Geralldo (Gerry Boulet), est au top niveau, on a même droit, à quelques passes de falsetto de la part de Boulet. Les Back-vocals ainsi que les musiciens (Gants Blancs), ont remarquablement respecté, la couleur et le sens de l'original. On peut dire, sans trop se tromper, que ce disque produit par l'équipe de Roman, c'est du gros calibre. 

Pour ceux que ça intéresserait, sachez qu'il y a eu 3 versions de la pièce, My Girl, produites sur disque ici au Québec, à cette époque,. et tout ça dans un très cout laps de temps. Tout d'abord il y a eu celle de GERALLDO au début 1967. Ensuite ce fut au tour de, Teddy Nash & The Scales, également sorti sous le titre, MA FILLE, en cette même année 1967. Pour finir, Georges Thursthon(Boule Noire), l"enregistra sous le titre, JEUNE FILLE, en 1968.

Donc, le mercredi 1 février 1967, Gerry (Gerraldo), et ses comparces, firent l'enregistrement des deux pièces ci-haut mentionnées. Le lendemain mixage finale, le vendredi tout était prêt pour le pressage qui se fit aux environs de 8,000 copies, puisque le disque serait présenté officiellement le lendemain à l'émission, Jeunesse d'aujourd'hui, et, qu'il ne fallait pas se retrouver le lundi sans disques à offrir chez les marchands et disquaires.

Comme convenu, Gerry (GERALLDO) et les GANS BLANCS, se rendirent au studio de, Télé-Métropole, prevu pour la présentation de l'émission, Jeunesse. Quel ne fut par leur surprise d'apprendre que seul, GERALLDO, serait sur scène ce soir la. Ce que Gerry refusa, sous aucun prétexte, il se présenterait sur scène sans son BAND. C'est alors que, Tony Roman, menaça Gerry. Voici d'ailleurs ce qu'en disait Gerry Boulet lors d'une entrevue au sujet de cette aventure.
Tony Roman, y m'avait fait des menaces c't'e tabarnak là
Y m'avait dit que, si je chantait pas ce soir là, y me ferait barrer partout......

Finalement, Gerry,  se plia aux exigences de Tony roman et se présenta seul sur scène à l'émission, ¨Jeunesse d'aujourd'jui¨.

Au fond depuis le début de cette histoire, Roman, se foutait complétement des GANTS BLANCS, lui , ce qui l'intéressait c'était, Gerrry. Il voulait faire avec lui ce qu'il avait fait avec. Johnny Farago (Ex-Mercedes), Patrick Zabé (ex-Ensemble Bob Rusk-Doyens), Stéphane (Ex-Gimins). C'est à dire, qu'il voulait faire de Gerry un Tom Jones ou Engelbert Humperdink (Made in Québec).

Qu'est-til arrivé après cette soirée du mois de février 1967???... 
Une chose est sur, l'association Boulet-Roman se termina aussitôt.
Seul les quelques milliers de copies pressées de ce 45 tours témoignent de l'existence de la chose. Même les bandes maitresses originales des deux enregistrements auraient été détruites. C'est pour cela qu'aucune de ces deux pièces fut réédités depuis tout ce temps.

Suite à cette mésaventure qui aurait pu avoir des conséquence plus grave pour la carrière des Gants Blancs. Pendant quelques mois ce fut la traversée du désert pour le groupe, très peu d'engagement, aucun contrat spécifique, la carrière sur disque était elle aussi au point mort. C'est pendant cette période de vahe maigre, qu'ils furent approchés par le gérant et producteur, Bob Chamberland, qui leur offrit un contrat en bonne et du forme. Cette fois-ci, Gerry et Les Gants Blancs, ne tomberons pas dans le panneau aussi facilement qu'avec Roman.

Le premier boulot que, Gerry et Les Gants Blancs, firent pour l'écurie de, Chamberland, fut la production d'un 45 tours pour le chanteur de la région de Québec, ROBERT BOULAY.. En plus de produire ce disque, Gerry et sa bande, seront les musiciens accompagnateurs pour les deux faces de ce 45 tours. Gerry y alla d'un pied de nez vis-a-vis son ancien boss, Tony Roman, en signant cette production du pseudonyme de, GERALLDO.

 TU M'AVAIS PROMIS, est une version d'un vieux standard Américain composé par, Isham Jones et Gus Kahn, et qui fut popularisé en 1924, par l'orchestre de Sam Lanin. Le travail fait sur cette dernière par Boulay et les gars des Gants Blancs est excellent. On décida de donneur, un nouveau souffle, à la chanson en lui accolant un rythme, GOGO, légèrement, Up-tempo, tout en conservant son charme vieillot. Le mélange du piano, à la Scott Joplin, avec l'orgue B-3 de Gerry Boulet est une très bonne idée de la part de l'équipe.


POURQUOI L'OUBLIER, serait elle aussi une version, sauf que. On indique sur le disque comme compositeurs, Jimmy Duncan et Les Reed,  il existe bel et bien une chanson ayant ce titre composer par ces deux auteurs et popularisé par, Steve Lawrence, en 1964, mais, ce n'est pas du tout la même chanson, donc, il s'est surement produit une erreur de ce côté là. Pour ce qui est des 2 versions Françaises, elle furent écrites par, ANBOU (André Boulanger), un gars de la région de Québec à qui l'on doit aussi la version Française du célèbre, ¨UN SOIR SANS TOI¨, des Gants Noirs
Pour en revenir à ¨Pourquoi l'oublier¨, cette dernière quoique somme toute, respectable, n'a pas le ¨PUNCH¨ de la Face A. On y a quand même droit à quelques passe de flute traversière et une ambiance légèrement feutrée avec en bonus quelques Back-vocals, de la part des Gants Blancs.. Robert Boulay, vocalement, se débrouille pas mal. Mais rien à voir avec la, DRIVE, d'un Gerry Boulet.

L'association Gants Blancs- Bob Chamberland durera jusqu'au début 1968. Pendant cette période, Gerry et son groupe graveront deux 45 tours pour l'étiquette Mars. Gerry Boulet travaillera aussi comme, musicien invité, sur quelques productions de Chamberland, dont ceux des, ODD'S et LES PIEDS NICKLÉS.

C'est finalement en 1968 que, LES GANTS BLANCS, firent leur entrée par la ,¨Grande Porte¨, sur la scène artistique Montréalaise.. Grâce à l"offre de contrat offert par, DONALD LAUTREC et YVAN DUFRESNE,  tous deux propriétaires de l'étiquette ¨JUPITER¨, ils sortirons également 2 45 tours cette même année pour ce label.

Dossier complet Mp3@320 et scans photos

1 commentaire:

  1. Salut
    Je crois avoir mis la main sur un 45 tours des Gants blancs étampe PROMOTION sur étiquette Mars. Les deux titres sont: Je le sais bien et J'avais tout deviné. Cela te dit qu'elle que chose ?

    RépondreSupprimer